PROGRAMME DE RECHERCHE

Présentation générale

Les systèmes juridiques nationaux sont soumis à un profond bouleversement qui résulte à la fois du processus d'intégration avancée des Etats européens et du processus de mondialisation. L'intégration et la coopération croissantes entre les ordres juridiques nationaux et le niveau européen (relation verticale) mais également entre les ordres juridiques nationaux et les institutions nationales (relation horizontale), représentent un formidable défi pour la science juridique. Longtemps, celle-ci s'est en effet concentrée sur l'analyse et le développement de la dogmatique des ordres juridiques nationaux. La science juridique doit cependant pouvoir apporter des réponses analytiques et conceptuelles afin de nourrir la recherche relative à l'élaboration de catégories dogmatiques applicables à cette imbrication nouvelle des systèmes juridiques, ce qui permettra de mieux en saisir les modalités.

 

Les opportunités qu'offre ce champ de recherche à de jeunes chercheurs sont donc nombreuses. Car même dans le cas des travaux scientifiques qui porte sur l'étude monographique d'une question de droit constitutionnel ou de droit administratif d'un ordre juridique national, l'influence réciproque des droits nationaux, supranationaux et du droit international a rendu impératif de se référer à un contexte plus global afin d'espérer aboutir à des résultats probants. Ceci conduit par conséquent à accroître les exigences qui pèsent sur les travaux scientifiques. L'une des voies pour soutenir les jeunes chercheurs face à ces exigences grandissantes est de multiplier les opportunités de rencontres scientifiques et de développer les capacités d'encadrement scientifique.

De ce point de vue, la part prise par le dialogue franco-allemand est tout à fait essentielle, non seulement en raison du rôle prépondérant joué par la France et l'Allemagne dans l'intégration européenne, mais aussi par l'influence prégnante des droits français et allemand sur l'évolution en Europe du droit public en général. Ce dialogue s'inscrit dans une longue tradition d'échanges scientifiques bilatéraux qui furent toujours très productifs, même dans des périodes de fort repli sur soi comme ce fut par exemple le cas au moment de la IIIème République. Les conditions générales pour des études comparées sont ainsi, depuis quelques décennies, particulièrement propices. Notre projet vise par conséquent à réunir, sous la direction de professeurs français et allemands, des jeunes chercheurs travaillant dans le domaine du droit public.